Les dispositions spécifiques du droit pénal des mineurs sont régies par l’ordonnance du 2 février 1945 dont les dispositions sont d’ordre public.
Concrètement, la personnalité du jeune étant encore en devenir, l’aspect pédagogique doit primer, de sorte que l’étude de la personnalité est au coeur des investigations du juge des enfants agissant en tant que juge d’instruction, puis en tant que juge qui décide de la responsabilité pénale et de la peine.
Cette défense nécessite en conséquence une lecture transversale du droit, ainsi que des connaissances pluridisciplinaires, raison pour laquelle il est préférable de faire appel à un Conseil membre de l’association AJT TOULOUSE.

Post filed under Droit des mineurs and tagged , , , .